Un Autre Monde

11 décembre 2014

Lettre d'un innocent...

Pensez-vous que la sacro-sainte raison d'état soit bien conforme à l'état de raison?
Charlie Bauer, J'accuse.

De ma cellule où je suis seul.

C’est de ma cellule que je m’adresse à vous tous. 
A toutes celles et ceux qui participeront au rassemblement ce 10 décembre à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme.

actie 10 dec 1

A vous qui n’avez pas perdu ni espoir ni confiance et qui poursuivez en luttant par tous les temps.

A vous tous qui y croyez et criez d’une même voix, unis et fermes dans votre position de contestataires contre toutes les formes d’injustices. Soucieux que la vérité surgisse et que les discriminations prennent fin.

A partir de ma cellule où je suis maintenu en isolement je vous dis, que même si mon corps est enfermé, je suis avec vous. Mon cœur, mon esprit, mes pensées sont avec vous.

actie 10 dec 2

Vous êtes avec moi et je suis avec vous. Les multiples tentatives visant à m’arracher ma dignité d’homme honnête et à détruire mon humanité et ma personnalité ont échouées et je vous garantis que c’est en grande partie votre force à vous tous qui est devenu mienne et qui m’ont permis de gagner en courage et détermination. Jusqu’à ce jour et malgré toutes les souffrances vécues, je n’ai cédé et ne céderai jamais à aucune de leurs habituelles formes d’intimidations.

J’ignore totalement ce qu’il adviendra de moi, chaque jour qui passe est un jour que je décompte en me demandant ce que le lendemain me réserve comme surprise, mais je ne désespère pas car je ne suis pas seul. Je reçois des mots par centaines qui me le prouvent. Des courriers qui viennent des quatre coins de la Terre.

actie 10 dec 5

Leurs ruses n’auront pas réussi à nous faire abandonner ni moi, ni mes proches, ni vous mes amis. Au contraire. Ils n’ont réussi qu’à nous rendre plus forts et à tous nous unir.

Cela fait déjà six ans et 8 mois qu’on me prive arbitrairement de ma liberté et qu’on m’a ainsi éloigné injustement de ma très chère famille, mes parents, mon épouse, ma fille qui en souffrent, j’en suis sur, plus que moi-même.

Mais voilà, il se fait que je corresponds à un gabarit. Au modèle tant recherché par ceux qui tendent à alimenter la peur du terrorisme. Moi et d’autres comme moi avons été les parfaits boucs émissaires utilisés pour servir d’exemple. Nous avons été choisis pour rendre réel des mensonges. Pour donner vie et existence à une terreur qui doit absolument planer et que les gens qui n’ont pas compris et qui ont peur, se réjouissent de les voir se faire arrêter.

actie 10 dec 3

Pourtant je suis innocent et m’épuise à le répéter depuis des années. Mais je m’appelle Ali Aarrass et ce nom est à mon avis la clé de tous les mystères.

Au Maroc pour parvenir à une condamnation, à défaut de culpabilité on m’a torturé et ainsi bafoué toutes les conventions des droits de l’homme. 
La dénonciation de ces actes barbares moyenâgeux m’a valu d’autres formes de mauvais traitements de manière récurrente. 
J’ai pu, Dieu merci, endurer en résistant à toutes les brutalités et continuerai à le faire. 
Contrairement à mes bourreaux, je resterai digne et ne courberai pas l’échine, ni ne succomberai point à la corruption.

actie 10 dec 6

A ce stade ci, les mots viennent à me manquer pour vous témoigner toute ma gratitude. Votre soutien est l’une des choses les plus réconfortantes qui ait pu me parvenir dans ces lieux froids, humides, sales et où l’abus de pouvoir sous forme d’humiliations, intimidations, menaces, insultes …. Est omniprésent.
Très chers amis, pour conclure cette lettre, je vous dis ceci :

« Chacun de nous a conscience de sa force et de ses capacités personnelles, qu’elles soient d’ordre moral ou matériel. De sa volonté. C’est à force de volonté que les intentions se concrétisent et que pas mal de choses totalement inattendues se réalisent.

actie 10 dec 7

La mobilisation par différents moyens permet à ceux qui n’ont pas compris de s’intéresser et qui sait peut être qu’un jour ils comprendront.

actie 10 dec 8
J’ai espoir qu’un jour nous soyons tous égaux devant la loi, tous égaux devant les droits de l’homme. C’est grâce à l’existence de gens comme vous que j’y crois et vous en remercie du fond de mon cœur ».

Posté par Siny Web à 12:47 - - Permalien [#]


29 octobre 2014

Manza en concert le 15 Novembre 2014

 Reconnaître le talent de l'autre, c'est en soi talentueux.
Manza

Manza-Lis-tes-ratures

Manza sera en concert le 15 Novembre 2014 au Pianofabriek

 

Manza

 

Welcome to the Romero Institute Store.
Proceeds support the Lakota People's Law Project.

Un enseignant dans les prisons réclame dédommagement

La simplicité n'est pas un but dans l'art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s'approchant du sens réel des choses.
Constantin Brancusi
 

Bonsoir à toutes et à tous, 

Je ne suis pas un familier des posts Facebook mais je voulais clarifier quelques points sur des « infos » relayées par pas mal de sites people car ce soir, je suis dégoûté. 

Donc, voici les propos en question tels qu’ils sont retranscrits dans Voici.fr:
En tant que papet du rap français, tu as quelle vue sur les produc­tions actuelles comme Sexion d’Assaut, Maître Gims, Black M ou Booba ?
« Ces nouveaux groupes font plus de la variété que du rap. Je les accepte, mais ils ne repré­sentent rien pour moi. Bien sûr que je ne suis pas d’ac­cord avec des rappeurs comme Booba qui traitent les femmes de « bitch » parce qu’elles leur font peur. Je ne les écoute plus. »
Cela commence sérieusement à me fatiguer que chaque fois que je m’exprime sur le Rap français, mes propos sont suffisamment mal retranscrits (je pense maladroitement par Voici) ou légèrement déformés (volontairement par les sites et journaux qui ont extrait cette réponse pour faire du bruit), et ça c’est plus grave, afin que le sens soit complètement différent de mon propos, et que mon interview réponde à la caricature du « clash » que se font certaines personnes sur le rap ou pire, réponde à leur recherche pathétique de « buzz »…

Dans l’entretien, j’ai dit que je n’écoutais pas de rap français (je n’écoute que du rap US), qu’une partie de cette musique (française et américaine) était devenue de la pop, que je ne me reconnais pas musicalement dans certains artistes, mais que je m’en foutais car je ne suis pas le juge du hip hop et que c’est une évolution normale due au succès de cette musique.

Tel que cela est écrit dans l’article, j’ai l’air d’être un gros prétentieux aigri, pire qu’un juge, le grand président du rap qui détient la science infuse du hip hop!

Ma colère est à la mesure de mes propos supposés, je me permettrais donc de serrer les mains de Sexion d’assaut, Black M et Gims quand je les croise et de les insulter ensuite dans la presse. Si c’était le cas, je ne pourrais pas me regarder dans une glace !!!!!

J’en ai assez que des personnes qui rêvent de dire du mal de certains artistes utilisent ma bouche pour le faire, assez que pour vendre de la pub et faire du clic, des « journalistes » attendent comme des morts de faim que je défonce dans leur article Booba, Rohff, La Fouine ou Sexion d’assaut, ce n’est pas la première fois.

La nuance et la précision de mes mots n’est que rarement respectée.

Pour celles et ceux qui en doutent, lisez d’autres articles ou je dis le contraire de ce qui est suggéré, soit je suis incohérent, schizophrène ou mes propos sont mal retranscrits, volontairement ou non.

Donc, à l’avenir, je ne répondrai PLUS JAMAIS à la question « que pensez vous du rap français aujourd’hui ? ».

J’ai décidément beaucoup de mal à comprendre certaines règles en vigueur de nos jours.

Désolé pour ceux et celles, artistes et fans, qui se sont étonnés de ces « propos » ou se sont sentis blessées.

Peace...

Akhenaton, 9 novembre 2014

 

Posté par Siny Web à 09:11 - - Permalien [#]

03 octobre 2014

Guantanamo chez nous? - Luk Vervaet

Achetez le livre, Jean-Marie, Marine et les juifs!

Dans cet essai, Luk Vervaet, qui suit les procès antiterroristes en Belgique depuis une décennie, témoigne de la guantanamisation en cours de notre société aussi bien au niveau politique et carcéral qu'au niveau de l'opinion publique.

1969353_853911834633381_1908342426289182511_n

 

"À Sam, une camarade sur le long chemin vers un monde plus juste.
Amitiés.
Luk"

Le fruit de dix années de thérapie de choc contre le « terrorisme islamiste » 

Le spectacle permanent de la violence.

Le monde qu’on lègue à nos enfants a pris les formes d’un spectacle permanent de violence.

Le « problème » qu’on a voulu combattre est devenu un problème mondial autant que local. La guerre s’est d’abord dirigée vers l’Afghanistan. Aujourd’hui, des troupes américaines et occidentales, des drones sans pilotes et des services de sécurité sont présents sur au moins cinq fronts, la Palestine et la Lybie non comprise : l’Afghanistan, l’Irak, le Yémen, le Pakistan et la Somalie. Dix années de thérapie de choc ont amené plus d’adeptes à Oussama Ben Laden et au mouvement d’Al-Qaida que ceux-ci n’avaient jamais pu espérer. Cela vaut également pour les recrues de Bush, de Blair et autres criminels de guerre occidentaux. En Occident, des dizaines de milliers de volontaires se sont présentés pour s’embaucher comme « private contractor » dans des milices privées – telles que Blackwater – appelées à assurer la sécurité dans les pays attaqués.

Une culture d’agression, de violence, de racisme et d’islamophobie

Un système d’alerte terroriste a été introduit, évaluant la menace (islamiste) comme sur une échelle de Richter. Les lois antiterroristes ont créé une sorte d’état d’alerte permanent. Presque toutes les organisations de résistance dans les pays du sud, y compris leurs branches politiques et humanitaires, ont été placées sur des listes antiterroristes. Elles sont exclues de la communauté internationale. Toute aide, même pour un orphelinat, toute intention de soutenir financièrement ou politiquement des organisations de résistance, à partir de l’Occident, constituent désormais un acte criminel. La guerre a désarticulé presque toutes les conventions (la convention de Genève, la convention sur les réfugiés, sur la torture…) et tous les accords conclus après la seconde guerre mondiale en vue de la protection des Droits de l’homme (et plus particulièrement ceux des détenus).

Le silence après Oslo

On peut s’imaginer ce qui serait arrivé si l’auteur de l’attentat, un fasciste blanc, n’avait pas été appréhendé le jour même. L’enfer se serait déchaîné, non seulement pour les 100.000 musulmans de Norvège, mais aussi partout en Europe. Combien de temps aurait-il fallu avant que les Wilders, Dewinter, Le Pen, ainsi que l’English Defence League et autres « partis de la Liberté et du Progrès » n’appellent, directement ou indirectement, à brûler publiquement le Coran ? Combien de mosquées auraient été incendiées en Europe ? Combien de temps avant que des femmes musulmanes ne se fassent arracher leur foulard dans la rue ?

La capitulation de la gauche face à l’islamophobie

Après l’attentat, un porte parole de l’opposition radicale de gauche en Flandre, Eric De Bruyn, a fort bien résumé la politique de la gauche. Il nous a d’abord rassurés en déclarant qu’ « il avait autant d’affinité avec l’islam qu’avec les nénettes bourgeoises se promenant sur des talons aiguilles et se déplaçant en 4x4 ». C’est évidemment son droit le plus strict. Mais après un attentat qui avait laissé l’islam pour cible, de tels propos sont graves, outre qu’on ne voit pas bien le sens de sa comparaison. Ensuite, il déclare que la gauche ferait une erreur en se lançant dans un combat pour « le plein épanouissement religieux et culturel » des immigrés. Enfin, il dénonce le fait que le néo-libéralisme utilise l’immigration comme prétexte pour imposer une dérégulation à outrance. Les travailleurs associent donc de plus en plus l’immigration à la régression sociale. La solution pour la gauche consiste, aux yeux d’Eric De Bruyn, à s’appuyer à nouveau sur ce qui nous unit et à défendre les droits sociaux de tous les travailleurs.

Cette déclaration résume en un mot la capitulation de la gauche dans l’une des régions les plus riches au monde, face à la guerre, au racisme et à l’islamophobie. Elle met en évidence le complexe de supériorité des travailleurs belges/flamands à l’égard de la sous-classe des immigrés. Tout le monde se rend compte que, dans le climat raciste actuel, certainement en Flandre, un plaidoyer pour l’unité ne suffit plus du tout.

Réflexions sur la folie (de Breivik et d’autres)

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, plaider la « responsabilité atténuée » d’une personne ne signifie pas atténuer la gravité de ses actes. Cela ne nous permet pas non plus de fuir notre responsabilité et de nous laver les mains en toute innocence. Au contraire, cela augmente notre responsabilité sociale. Si nous voulons éviter à l’avenir, autant que faire se peut, des drames comme celui d’Oslo, la question de notre propre santé sociale et de l’influence exercée par l’environnement social sur un individu est plus importante que celle concernant la santé mentale de l’individu criminel lui-même. C’est en effet dans un contexte donné que la situation des personnes perturbées peut s’améliorer ou se détériorer, dans la mesure où le contexte dans lequel ils vivent s’améliore ou se détériore.

Durant mon travail d’enseignant en prison, j’ai rencontré bien des gens qui n’étaient pas perturbés au même point que Breivik, mais qui avaient plus besoin d’aide psychologique que de prison. Seulement, ils ne recevaient pas cette aide, ou trop peu.

Le Making Of d’Anders B. Breivik, extraits, Luk Vervaet.
Résumé : Sam Corten.

Accompagnement psychologique et psychiatrique

Une équipe de psychologues et d'assistants sociaux se tient prête pour encadrer les détenus sur le plan psychosocial. Cette équipe prépare le détenu à sa réinsertion psychosociale et évalue ses propositions de reclassement. Elle assure l'accueil psychosocial de chaque détenu qui entre en prison.

Les internés, détenus qui présentent des problèmes psychiques, bénéficient dans la prison d'un encadrement adapté. Une équipe de soins se charge de leur prise en charge thérapeutique et de leur suivi. L'équipe est composée d'un psychiatre, d'un psychologue, d'un assistant social, d'un ergothérapeute, d'un infirmier psychiatrique, d'un kinésithérapeute et d'un éducateur. Sur la base d'un plan de traitement individuel, ils ont pour objectif d'améliorer les aptitudes psychiques, sociales et physiques des internés en organisant des entretiens et des activités avec eux et ainsi faciliter leur placement dans une institution psychiatrique ou leur réinsertion sociale.  Dans certaines prisons, les internés séjournent dans une section séparée et vivent donc à part des autres détenus. À Paifve, il existe un établissement de défense sociale qui abrite uniquement des internés.

Source :http://justice.belgium.be/fr/themes_et_dossiers/prisons/vivre_en_prison/soins_de_sante/accompagnement_psychologique_et_psychiatrique/

MANU LAMBERT, JURISTE À LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME : “COMMENTAIRES AUTOUR DE L’OUVRAGE DE LUK VERVAET “GUANTANAMO EN BELGIQUE ?”

100_2985

Posté par Siny Web à 21:13 - - Permalien [#]

26 août 2014

Sister Jane... :)

Un an de prison ferme pour le pdg de Skyrock

Merci James Deano

Le challenge en voit de toutes les couleurs

- Il faut tendre la joue gauche ou la joue droite?
- Toi, ta gueule ou je te jette dans le canal.

Sam

James Ayers Studios

Rien ne remplace une maman.

La mienne m'a abandonnée à la naissance.
Elle pensait que je ne manquerais de rien chez mes grands-parents.
J'ai manqué d'une mère.
Sam

abandon

Le syndrome de Stockholm

100_2910

"C'est sans bruit qu'on rentre en enfer."
Patrick Fiori

La vie pendant le pervers narcissique. :)

Résumé.

Elle est trop conne cette meuf, franchement!
Je t'aime, je t'aime...
Ouais, cause toujours!
Elle devrait le virer illico presto!

Si je devais croire tous les mecs qui me disent qu'ils m'aiment, on n'en sortirait plus!

Je ne développe pas le syndrome de Stockholm. 
Pourquoi?
Je ne sais pas.

Projet "Sirima" - Sinyweb Concept

Sirima

Posté par Siny Web à 02:33 - - Permalien [#]

21 août 2014

Master Class avec Saïd ;)

(Life's what you make it, you know what i mean!)

2014-08-22 20

Mon père m'a toujours dit que j'étais une Princesse.
Voir le mot ci-dessus.

Personnages et scénarios
Sam ;)

Je suis l'auteure du roman, du scénario. :)

Sam-Pretty-Bird

 

Sam "Pretty Bird" Sinyweb

Apprivoise-moi et je serai pour toi unique au monde...

Horloge mondiale : Quelle heure est-il à travers le monde?

Posté par Siny Web à 08:46 - - Permalien [#]



Fin »